Sanoussi Atié Abdallah exprime son indignation face à l’ouverture de l’enquête par la France, contre Mahamat Idriss Deby Itno

Sanoussi Atié Abdallah exprime son indignation face à l’ouverture de l’enquête par la France, contre Mahamat Idriss Deby Itno

Sanoussi Atié Abdallah, président de l’Alliance Nationale pour la Démocratie et le Changement (ANDC), a vigoureusement dénoncé les accusations de biens mal acquis portées contre le président tchadien Mahamat Idriss Déby Itno par Mediapart, qui ont conduit à l’ouverture d’une enquête en France.

Lors d’une conférence de presse, Sanoussi Atié Abdallah a qualifié ces accusations de « graves et infondées », soulignant qu’elles émanent de personnes malintentionnées cherchant à déstabiliser le gouvernement tchadien. Il a fermement rejeté ces allégations, affirmant qu’elles n’ont aucun fondement solide et qu’elles nuisent à la stabilité et à la cohésion sociale du pays.

« Ces accusations, perpétrées par une bande bien organisée, sont non seulement sans preuve, mais elles visent également à semer la division et la méfiance au sein de notre société », a-t-il déclaré. « Il est crucial que nous restions unis et que nous continuions à travailler ensemble pour le développement et la prospérité de notre nation.

« Sanoussi Atié Abdallah a également exprimé son indignation face à l’ouverture de l’enquête par les autorités françaises, y voyant une atteinte à la souveraineté nationale du Tchad. Il a appelé les autorités françaises à faire preuve de responsabilité et à éviter de se laisser influencer par des allégations non vérifiées.

« Nous demandons à nos partenaires internationaux de privilégier le dialogue et la coopération plutôt que de s’engager dans des actions qui pourraient nuire à nos relations bilatérales et à la stabilité de notre pays », a-t-il ajouté.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *