Média : Abbé Abel accuse le Président de la HAMA « d’ouvrir des chantiers de déstabilisation en manipulant les journalistes tchadiens avec de l’argent »

Le porte-parole des journaux suspendus par la Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel (HAMA) au Tchad, Abbé Abel, a dénoncé lors d’un point de presse la volonté du président de la HAMA, Abderamane Barka Abdoulaye Doningar, de porter atteinte à la transition de Mahamat Idriss Deby Itno en déstabilisant les journalistes contre rémunération.

Abbé Abel a accusé Abderamane Barka d’ouvrir des chantiers de déstabilisation en manipulant les journalistes tchadiens avec de l’argent, sous prétexte de défendre une orthodoxie journalistique qui ne fait pas partie de sa personnalité. Selon le porte-parole, Abderamane Barka nourrissait déjà de l’amertume envers les journalistes indépendants lorsqu’il était dans l’ombre de Mahamat Hissein, son oncle maternel, car il ne pouvait pas égaler leur talent. Abbé Abel indique que la suspension des journaux est un prétexte pour dissimuler des détournements de fonds destinés aux médias tchadiens pendant une période de transition difficile.

Alors que les journalistes travaillent dur pour fournir des informations au public, « Abderamane Barka cherche à réduire le nombre de journaux tout en augmentant le budget de la HAMA », renchérit le porte-parole. Il affirme que la politique de Barka contre les médias va pousser les journalistes à s’opposer au pouvoir et à le considérer comme l’instigateur de la dictature et de la censure.

Appelant à une lutte pour défendre leurs droits, Abbé Abel demande au président et au Premier ministre de la transition de freiner les abus d’Abderamane Barka, président par défaut de la HAMA, envers les médias privés au Tchad.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *